02 février 2016

- Lutte contre Daech - Participation de M. Laurent Fabius à la réunion du groupe restreint de la coalition (Rome, 2 février 2016)
- Union européenne - Réunion informelle des ministres du commerce (Amsterdam, 2 février 2016)
- Afghanistan - Attentat contre le quartier général de la police à Kaboul (1er février 2016)
- Lutte contre Daech – Négociations de Genève
- Royaume-Uni – Union européenne

Au point de presse de ce jour, le porte-parole a fait les déclarations et répondu aux questions suivantes :

1 - Lutte contre Daech - Participation de M. Laurent Fabius à la réunion du groupe restreint de la coalition (Rome, 2 février 2016)

M. Laurent Fabius, ministre des affaires étrangères et du développement international, participe aujourd’hui à Rome à la réunion du groupe restreint des ministres des affaires étrangères de la coalition internationale de lutte contre Daech. Cette réunion est la troisième, après celles de Londres et Paris en janvier et juin 2015.

Alors que la dynamique d’expansion territoriale de Daech en Syrie et en Irak semble stoppée, l’objectif de cette réunion est de faire un bilan sans concession de l’action de la coalition et d’examiner les moyens d’en renforcer l’intensité et l’efficacité.

Cette réunion permettra également de souligner l’urgence de parvenir à des solutions politiques durables en Syrie, en Irak et en Libye.

2 - Union européenne - Réunion informelle des ministres du commerce (Amsterdam, 2 février 2016)

M. Matthias Fekl, secrétaire d’Etat chargé du commerce extérieur, de la promotion du tourisme et des Français de l’étranger, participe aujourd’hui à la réunion informelle des ministres du commerce organisée par la présidence néerlandaise du conseil de l’Union européenne.

Cette réunion permettra de dresser un bilan de la 10ème conférence ministérielle de l’organisation mondiale du commerce en décembre 2015 à Nairobi et d’évoquer l’avenir du cycle de Doha.

Les ministres prépareront également la 12ème session de négociation du partenariat transatlantique pour le commerce et l’investissement en cours de négociation avec les Etats-Unis, qui se tiendra à Bruxelles à la fin du mois de février 2016. Ils travailleront aussi sur les relations commerciales euro-asiatiques et sur les relations entre politiques commerciale et de développement.

3- Afghanistan - Attentat contre le quartier général de la police à Kaboul (1er février 2016)

La France condamne l’attentat perpétré le 1er février à Kaboul contre le quartier général de la police nationale afghane du maintien de l’ordre civil (ANCOP), qui a coûté la vie à de nombreuses personnes et fait plusieurs dizaines de blessés.

Nous présentons nos condoléances aux familles des victimes. Nous assurons l’Afghanistan de notre solidarité dans la lutte contre le terrorisme.

Unité d’élite de la police afghane, l’ANCOP est un élément essentiel du dispositif de sécurité afghan. La France la soutient depuis sa création.

4 – Lutte contre Daech – Négociations de Genève

Q - Confirmez-vous l’information relayée par Le Figaro selon laquelle la participation du PYD aux pourparlers de Genève est définitivement gelée ?

R - Ce sont les Nations unies qui sont la puissance invitante. Je vous invite à prendre leur attache.

Notre position est claire : le groupe de l’opposition issu de la conférence de Riyad rassemble pour la première fois un large spectre de politiques et militaires non djihadistes qui se sont engagés autour d’un projet commun pour une Syrie unie, libre, démocratique et respectueuse de tous. Il est l’interlocuteur légitime du régime dans les négociations.

5 – Royaume-Uni – Union européenne

Q - En vue de la proposition attendue aujourd’hui à Bruxelles est-ce que la France accepterait un frein d’urgence aux allocations pour le Royaume-Uni et dans quelles circonstances ? Quelle est la position de la France à l’égard d’une éventuelle sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne ? Comment la France réagit-elle à la proposition qui devrait être présentée à cet égard aujourd’hui par Donald Tusk ? Que pense la France de la proposition qui permettrait aux gouvernements nationaux de bloquer certaines décisions à l’intérieur de l’UE ?

R - Des discussions ont eu lieu actuellement sous l’égide du président du conseil européen, avec le soutien de la Commission. M. Donald Tusk fera part de ses propositions en vue du conseil européen du 18-19 février.

Nous allons les examiner avec attention et nous participerons à la préparation du conseil européen avec nos partenaires.

Dernière modification : 02/02/2016

Haut de page