12 janvier 2016

Au point de presse de ce jour, le porte-parole a rappelé la déclaration du ministre, a fait la déclaration et répondu à la question suivante :

1 - Turquie - Attentat à Istanbul (12 janvier 2016) - Déclaration de M. Laurent Fabius, ministre des affaires étrangères et du développement international

J’ai appris avec une profonde émotion l’attentat commis ce matin à Istanbul dans le quartier touristique de Sultanahmet, faisant au moins dix morts et de nombreux blessés.

Je condamne avec la plus grande fermeté cette attaque odieuse et j’exprime la pleine solidarité de la France au peuple turc et aux autorités de ce pays à nouveau durement frappé.

J’adresse toutes mes condoléances aux familles et aux proches des victimes.

A ma demande, des cellules de crise ont été immédiatement mises en place à Paris et à Istanbul. Une cellule de réponse téléphonique est joignable à Paris au 01.43.17.56.46.

Notre consulat général à Istanbul et le centre de crise et de soutien du Quai d’Orsay sont mobilisés.

Des consignes de vigilance ont été immédiatement transmises à nos ressortissants présents en Turquie.

2 - Irak - Attentats (11 janvier 2016)

La France condamne les attaques meurtrières menées par Daech à Bagdad et à Muqdadiya, dans la province de Diyala, qui ont fait des dizaines de victimes et de blessés.

Nous présentons nos condoléances aux familles des victimes et au peuple irakien.

La France se tient aux côtés de l’Irak dans la lutte contre le terrorisme.

3 – Syrie

Q - Au vu du rapport d’Amnesty International qui fait état des "centaines de civils" tués par les frappes russes en Syrie et de la récente destruction d’une école à Injara, dans le nord d’Alep par les bombardements russes, estimez-vous que la réaction de la communauté internationale est-elle suffisante contre les opérations russes qui ciblent les civils ?

R - M. Laurent Fabius a fait le point sur la situation en Syrie hier avec M. Staffan de Mistura, envoyé spécial du secrétaire général des Nations unies, ainsi qu’avec M. Riyad Hijab, coordonnateur de l’opposition pour les négociations.

Il a appelé hier, à l’occasion de la présentation de ses voeux à la presse, à une réunion publique urgente du conseil de sécurité sur la situation des civils en Syrie, notamment dans les villes assiégées comme Madaya. Il a également demandé que le régime et la Russie arrêtent leurs opérations militaires contre les populations civiles.

Dernière modification : 13/01/2016

Haut de page