22 décembre 2015

Au point de presse de ce jour, le porte-parole adjoint a fait les déclarations et a répondu aux questions suivantes :

1 - Colombie - Entretien de M. Laurent Fabius avec M. Sergio Jaramillo, haut-commissaire pour la paix (Paris, 21 décembre 2015)

M. Laurent Fabius, ministre des affaires étrangères et du développement international, s’est entretenu hier avec M. Sergio Jaramillo, haut-commissaire colombien pour la paix et responsable des négociations de paix avec les forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC). Ils ont fait le point sur le processus de paix en Colombie et sur l’appui que lui apporte notamment l’agence française de développement.

M. Laurent Fabius a salué l’accord adopté le 15 décembre à La Havane en matière de justice et de réparation aux victimes et a appelé de ses voeux la signature prochaine de l’accord de paix global.

Il a confirmé la disponibilité de la France pour continuer à accompagner le processus de paix, à titre bilatéral comme au sein de l’Union européenne et de l’organisation des Nations unies.

2 - Afghanistan - Attentat (21 décembre 2015)

La France condamne l’attaque qui a frappé hier une patrouille conjointe de l’OTAN et des forces afghanes près de la base aérienne américaine de Bagram et a causé la mort de 6 soldats américains, en a blessé 2 autres ainsi qu’un policier afghan.

Nous présentons nos condoléances aux familles et aux proches des victimes.

La France renouvelle son soutien aux volontés exprimées de reprise du dialogue inter-afghan.

3 - Chine

Q - Quelle est votre réaction à la condamnation de l’avocat chinois Pu Zhiqiang, éminent défenseur des droits de l’Homme en Chine ?

R - Nous prenons note de la décision prise à l’encontre de M. Pu Zhiqiang, qui est susceptible d’appel. L’Union européenne s’était exprimée le 20 mai sur ce sujet.

4 - Djibouti

Q - Avez-vous des précisions sur les affrontements qui se sont produits lundi à Djibouti entre opposition et policiers ? L’opposition fait état de 19 morts, avez-vous confirmation ?

R - La France suit avec inquiétude les violences qui ont eu lieu à Djibouti depuis la fin de la semaine passée.

Nous appelons à faire toute la lumière sur ces événements et à un retour rapide au calme.

Dernière modification : 22/12/2015

Haut de page