26 janvier 2016

- Union européenne - Remise du prix Louise Weiss du journalisme européen par M. Harlem Désir (Paris, 26 janvier 2016)
- Cameroun - Attentats à Bodo (25 janvier 2016)
- Syrie

Au point de presse de ce jour, le porte-parole a fait les déclarations et répondu aux questions suivantes :

1 - Union européenne - Remise du prix Louise Weiss du journalisme européen par M. Harlem Désir (Paris, 26 janvier 2016)

M. Harlem Désir, secrétaire d’État chargé des affaires européennes remettra ce soir à 19h30 au Quai d’Orsay le prix Louise Weiss du journalisme européen à sept journalistes.

Le prix Louise Weiss fête cette année son dixième anniversaire. Créé par la section française de l’association des journalistes européens avec le soutien actif du ministère des affaires étrangères et du développement international, il vise à encourager les journalistes à un traitement plus approfondi des sujets européens. Il est décerné en hommage à Louise Weiss (1893-1983), journaliste et européenne engagée.

Les lauréats de cette année sont :

- catégorie reportage : Elisa Perrigueur et Pierre Marsaut, pour leur reportage "Contre les migrants, un mur fend la campagne bulgare" (Le Monde, 11 mai 2015) ; ex-aequo : Marianne Meunier et Emanuele Cremaschi, pour leur reportage "Sur la route avec les réfugiés" (La Croix, 17 et 18 octobre 2015) ;

- catégorie décryptage : Frédéric Choffat et Luis Lema, pour leur enquête "Terminus Brig" (RTS, 10 juin 2015) ;

- catégorie jeune journaliste : Laurène Daycard, pour son reportage "Pourvu que ce soit un garçon" (Causette, octobre 2015).

2 - Cameroun - Attentats à Bodo (25 janvier 2016)

La France condamne les attentats perpétrés le 25 janvier contre le marché de Bodo, au nord du Cameroun, qui ont coûté la vie à une trentaine de personnes.

Nous présentons nos condoléances aux familles des victimes.

La France assure le Cameroun et les pays de la région du lac Tchad de sa solidarité dans la lutte contre le terrorisme.

3 - Syrie

Q - Malgré l’annonce de Staffan de Mistura hier, est-ce que selon Paris le climat est propice pour tenir les négociations à Genève sur la Syrie à partir de vendredi ?

R - M. Laurent Fabius est en contact avec nos principaux partenaires à ce sujet.

Q - Moscou estime que sans les Kurdes du PYD les négociations ne peuvent pas donner de résultat. Quelle est votre position ?

R - Le groupe de l’opposition issu de la conférence de Riyad rassemble pour la première fois un large spectre de politiques et militaires non djihadistes qui se sont engagés autour d’un projet commun pour une Syrie unie, libre, démocratique et respectueuse de tous.

C’est donc à lui qu’il revient d’être l’interlocuteur du régime dans les négociations.

Dernière modification : 26/01/2016

Haut de page