31 mai 2016

Au point de presse de ce jour, le porte-parole a fait les déclarations et répondu aux questions suivantes :

1 - Argentine - Entretien de M. Jean-Marc Ayrault avec son homologue, Mme Susana Malcorra (Paris, 31 mai 2016)

M. Jean-Marc Ayrault, ministre des affaires étrangères et du développement international s’entretiendra aujourd’hui avec son homologue argentine, Mme Susana Malcorra, à l’occasion d’un déjeuner de travail.

Trois mois après la visite du président de la République en Argentine, ils feront le point sur la relance de notre relation bilatérale, notamment dans le domaine économique. La feuille de route conjointe entre nos deux pays ouvre de nouvelles coopérations dans des secteurs comme le tourisme, les transports, l’énergie, le domaine spatial, l’agriculture ou encore les technologies de la communication.

M. Jean-Marc Ayrault évoquera également les questions internationales et notamment la normalisation en cours des relations de l’Argentine avec la communauté financière internationale. La résolution par le gouvernement argentin de l’affaire dite des "fonds vautours" en est une étape décisive. Les ministres aborderont également notre coopération en matière de droits de l’Homme, en particulier la protection des personnes contre les disparitions forcées.

2 - République tchèque - Entretien de M. Jean-Marc Ayrault avec son homologue, M. Lubomír Zaorálek (Paris, 1er juin 2016)

M. Jean-Marc Ayrault, ministre des affaires étrangères et du développement international, recevra le 1er juin M. Lubomír Zaorálek, son homologue tchèque, à l’occasion d’un déjeuner de travail.

Les ministres feront le point sur les principaux sujets de l’actualité européenne et internationale ainsi que sur le développement de nos relations bilatérales, notamment dans le domaine économique.

Cet entretien sera l’occasion de souligner l’excellence de la relation entre la France et la République tchèque, liées par un partenariat stratégique, ainsi que le rôle constructif de la présidence tchèque du groupe de Visegrád (Hongrie, Pologne, République tchèque, Slovaquie) de juillet 2015 à juin 2016, dans une période où l’Union européenne doit faire face à de nombreux défis.

3 - Développement - Entretien avec M. Jean-Marc Ayrault avec l’ONG "ONE" (Paris, 1er juin 2016)

A l’occasion du sommet annuel réunissant les "jeunes ambassadeurs de l’ONG ONE", qui se tient à Paris du 30 mai au 2 juin, M. Jean-Marc Ayrault, ministre des affaires étrangères et du développement international, rencontrera le 1er juin plusieurs jeunes représentants de cette organisation. Nous échangeons depuis plusieurs années avec "ONE", qui lutte contre la pauvreté et les maladies, notamment en Afrique.

Ils discuteront notamment de la santé mondiale, de l’aide aux populations vulnérables, de la situation des jeunes filles en Afrique ou encore des défis de l’aide au développement.

M. Jean-Marc Ayrault rappellera que les enjeux du développement sont au coeur de notre diplomatie et soulignera l’importance que nous attachons à nos échanges avec la société civile et la jeunesse.

4 - Tunisie - Déplacement de M. Matthias Fekl (1er-2 juin 2016)

M. Matthias Fekl, secrétaire d’État chargé du commerce extérieur, de la promotion du tourisme et des Français de l’étranger, se rendra à Tunis le 1er juin pour s’entretenir notamment avec MM. Khemaies Jhinaoui, ministre des affaires étrangères, Yassine Brahim, ministre du développement, de l’investissement et de la coopération internationale, et Mme Selma Rekik, ministre du tourisme.

Ils évoqueront tous les aspects de nos relations économiques bilatérales. Cette visite contribuera également à préparer le prochain conseil de haut niveau franco-tunisien prévu au second semestre 2016 à Tunis, sous l’égide des deux Premiers ministres. A la suite de M. Jean-Marc Ayrault en mars dernier, M. Matthias Fekl exprimera à nouveau notre soutien à la Tunisie.

M. Matthias Fekl rencontrera à cette occasion la communauté française en Tunisie ainsi que des conseillers du commerce extérieur français et des membres de la chambre franco-tunisienne de commerce et d’industrie.

5 - Développement - Entretiens de M. André Vallini avec le CIRAD, l’IRD et le CGIAR (30-31 mai 2016)

M. André Vallini, secrétaire d’Etat chargé du développement et de la Francophonie, se rend les 30 et 31 mai dans les sièges de centres et instituts français de recherche de renommée internationale afin de consolider et de développer les échanges avec le ministère des affaires étrangères et du développement international.

Après avoir visité le 30 mai à Marseille l’Institut de recherche pour le développement (IRD), il se rend le 31 mai à Montpellier dans les locaux du Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (CIRAD). Il y visitera également le Groupe consultatif pour la recherche agricole internationale (CGIAR), partenariat mondial de recherche au service du développement.

Ces centres jouent un rôle essentiel pour rendre encore plus efficace la coopération de la France avec les pays du Sud, en particulier dans les domaines de la lutte contre la pauvreté, de l’insécurité alimentaire et de la malnutrition.

6 - Nations unies - Présidence française du conseil de sécurité (juin 2016)

Après la présidence égyptienne qui s’achève le 31 mai et dont nous saluons le travail, la France exercera à partir du 1er juin la présidence mensuelle du conseil de sécurité des Nations unies.

Nos trois priorités seront les suivantes :

- la protection des civils dans les opérations de maintien de paix. M. Jean-Marc Ayrault, ministre des affaires étrangères et du développement international, présidera le 10 juin une réunion ministérielle du conseil de sécurité sur ce sujet, avec la participation notamment du secrétaire général des Nations unies, du président centrafricain et du président du comité international de la Croix-Rouge. Une réunion sera également organisée sur la question des violences sexuelles dans les conflits début juin ;

- l’Afrique, avec le renouvellement du mandat des missions de maintien de la paix au Mali (MINUSMA), au Soudan/Darfour (MINUAD) et de l’autorisation de l’opération de l’Union africaine en Somalie (AMISOM). Le conseil de sécurité suivra également avec attention la situation en République démocratique du Congo, au Burundi, en République centrafricaine, en Guinée-Bissau et au Soudan du Sud ;

- l’Afrique du Nord et le Moyen-Orient, avec le renouvellement du mandat de la mission des Nations unies en Libye (MANUL) et un suivi attentif des crises en Syrie, en Libye, au Yémen et du conflit israélo-palestinien, pour lequel la France porte une initiative pour la paix au Proche-Orient. Le conseil de sécurité sera également destinataire fin juin du rapport du secrétaire général des Nations unies sur la mise en œuvre de la résolution 1701 sur le Liban ;

La présidence française travaillera également aux échéances électorales au sein du système des Nations unies, avec la poursuite du processus de désignation du prochain secrétaire général, l’élection du futur président de l’assemblée générale des Nations unies et l’élection des nouveaux membres non-permanents du conseil de sécurité pour la période 2017-2018.

Pour suivre la présidence française :
- sites internet www.diplomatie.gouv.fr et www.franceonu.org :
- twitter : #FrPrez.

7 - Tchad - Procès de l’ancien président tchadien Hissène Habré

La France salue l’aboutissement du procès conduit au Sénégal contre l’ancien président tchadien Hissène Habré, avancée remarquable dans la lutte contre l’impunité.

Ce procès, mené avec efficacité, dans le respect des droits de la défense et avec le souci de donner une place importante aux victimes, marque une étape importante pour la justice pénale internationale, engagée à l’initiative de l’Afrique, dans le cadre des chambres africaines extraordinaires. Il s’agit d’une illustration exemplaire de la complémentarité qui peut exister avec l’action essentielle conduite par la Cour pénale internationale. La France rend hommage au rôle joué par l’Union africaine, à l’engagement personnel du président Macky Sall du Sénégal et salue le soutien très substantiel apporté par les autorités tchadiennes à ces juridictions.

Nous rappelons notre attachement à une justice impartiale et à la lutte contre l’impunité partout dans le monde. Il s’agit non seulement d’un volet important de la promotion des droits de l’Homme, mais également d’une contribution à la prévention des conflits et au retour vers la paix de pays affectés par des atrocités de masse. La France est entièrement mobilisée en faveur de ces objectifs.

8 - Bahreïn - Condamnation en appel du chef de l’opposition (30 mai 2016)

La France a pris note avec préoccupation de la condamnation en appel à neuf ans de prison du secrétaire général du Wifaq, cheikh Ali Salman. Elle a suivi avec attention son procès.

Nous réitérons notre attachement à la liberté d’opinion et d’expression, ainsi qu’au droit à un procès juste et équitable, principes fondamentaux de toute vie politique démocratique.

9 - Syrie - Bombardements aériens (30 mai 2016)

La France condamne la poursuite des bombardements du régime et de ses alliés, qui violent les engagements pris à Vienne le 17 mai pour restaurer la trêve.

Plusieurs raids aériens ont ainsi été menés le 30 mai sur la ville d’Idlib et dans la province d’Alep, tuant plus de 40 civils et détruisant partiellement deux hôpitaux.

La France appelle au respect de la trêve et à la mise en place d’accès humanitaires partout où cela est nécessaire. Comme l’a rappelé M. Staffan de Mistura, c’est indispensable pour permettre la reprise des pourparlers entre le régime et l’opposition.

10 - Initiative pour la paix au Proche-Orient

Q - Pourriez-vous nous informer sur la liste des participants de la réunion internationale pour relancer un processus de paix israélo-palestinien ? A quel niveau seront présentés les membres permanents du Conseil de sécurité ?

R - Il s’agit d’une réunion ministérielle avec plus d’une vingtaine de participants, dont notamment les membres permanents du conseil de sécurité des Nations unies, les membres du "Quartet", la Ligue arabe ainsi que des partenaires internationaux impliqués en faveur du processus de paix, notamment européens et arabes.

11 - Gaza

Q - Comment réagissez-vous à l’exécution par le Hamas de trois personnes ?

R - Nous condamnons ces exécutions.

La France exprime à nouveau son opposition constante à la peine de mort, en tous lieux et en toutes circonstances.

Dernière modification : 01/06/2016

Haut de page