Assassinat de Mme Hafsa Mossi - 13 juillet 2016

BURUNDI – ASSASSINAT DE MME HAFSA MOSSI, DEPUTEE AU PARLEMENT DE LA COMMUNAUTE D’AFRIQUE DE L’EST

La France condamne l’assassinat de Mme Hafsa Mossi, députée burundaise au parlement de la Communauté d’Afrique de l’Est, ancienne ministre.

Nous sommes préoccupés par la poursuite de violences et de violations des droits de l’Homme au Burundi. Toute la lumière devra être faite sur les crimes qui ont été commis. Seul un dialogue approfondi, dans le respect des acquis de l’accord d’Arusha, des droits de l’Homme et des libertés fondamentales, permettra d’apaiser le climat politique et de trouver une solution pacifique à la crise que traverse ce pays.

Nous appelons l’ensemble des parties burundaises à s’engager concrètement dans la deuxième session de dialogue politique que conduit en ce moment à Arusha M. Benjamin Mkapa, facilitateur et ancien président tanzanien, auquel nous apportons tout notre soutien.

La France reste mobilisée, notamment au conseil de sécurité des Nations unies, en faveur d’une solution politique et d’un renforcement de la présence internationale sur place, sur la base des propositions du secrétaire général pour le déploiement d’une force de police des Nations unies.

Dernière modification : 13/07/2016

Haut de page