Burundi - Appel au dialogue politique - Déclaration

La France est préoccupée par la détérioration de la situation politique, sécuritaire et économique au Burundi.

Comme l’Union africaine et avec l’Union européenne, elle considère que les conditions indispensables à la tenue d’élections pacifiques et crédibles ne sont actuellement pas réunies.

Nous exhortons l’ensemble des acteurs burundais à reprendre sans délai le dialogue, comme le proposent l’Union africaine, la communauté d’Afrique de l’Est, la conférence internationale sur les Grands lacs et les Nations unies, afin de trouver une solution consensuelle à la crise dans le respect des textes et des principes existants.

Dernière modification : 17/07/2015

Haut de page