Burundi - Situation de M. Esdras Ndikumana, correspondant de RFI et de l’AFP (1er juin 2016)

La France exprime sa vive préoccupation suite aux déclarations des autorités burundaises accusant d’incitation à la violence le journaliste burundais Esdras Ndikumana, correspondant de l’Agence France-Presse et de Radio France Internationale, lauréat du prix de la presse diplomatique française en 2015.

Nous condamnons les menaces dont il fait l’objet, notamment sur les réseaux sociaux. Il est essentiel que les journalistes puissent exercer leur profession en toute indépendance et en sécurité.

La France appelle à ce que les engagements annoncés en février par les autorités burundaises pour la résolution de la crise soient pleinement mis en œuvre, y compris la réouverture de tous les médias indépendants.

Nous rappelons notre attachement à la liberté d’expression et à la liberté de la presse partout dans le monde.

Dernière modification : 01/06/2016

Haut de page