Engagement de la France dans la lutte contre Ebola


L’engagement de la France dans la lutte contre l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest est total. Elle s’est mobilisée dès le début de la crise en déployant des experts sur le terrain et en appuyant les systèmes de santé locaux. Le Président de la République a également annoncé le 22 octobre dernier un plan français pour la lutte contre Ebola en Guinée. Ce plan, qui mobilise des financements pour un montant supérieur à 100M€, se fonde sur plusieurs constats :

- le recrutement de soignants, expatriés ou locaux, susceptibles de prendre en charge les malades dans des centres appropriés est crucial. Ce recrutement dépend du niveau de formation et du système de soins offert aux personnels de soin contaminé ;

- l’évolution de l’épidémie en Guinée implique la construction de nouveaux centres de traitement, particulièrement en Guinée forestière où le taux de mortalité peut être supérieur à 80% ;

- les contrôles aéroportuaires sont une nécessité pour améliorer la sécurité des liaisons aériennes et contenir la propagation de l’épidémie.

Sur cette base, et en complément des actions déjà annoncées, la France :

- forme les soignants volontaires engagés contre Ebola, dans des centres dédiés en France et en Guinée, pourront être ainsi formés jusqu’à 200 personnes par mois ;

- met en place deux centres de traitement Ebola, en plus de celui de Macenta, opéré par la Croix Rouge française, qui ouvrira mi-novembre ;

- ouvre en Guinée une structure hospitalière dédiée au personnel soignant local contaminé par le virus, animée par le Service de santé des armées, cette prise en charge médicale est indispensable pour convaincre les personnels soignants de participer aux soins ;

- participe au mécanisme européen de coordination des évacuations sanitaires et d’hospitalisation des personnels humanitaires internationaux ;

- renforce la protection civile guinéenne à travers des formations dispensées par des agents de la protection civile française ;

- participe au renforcement des contrôles aéroportuaires au départ de Conakry.

Pour plus d’informations, téléchargez les documents ci-dessous :

PDF - 42.9 ko
(PDF - 42.9 ko)

Dernière modification : 04/12/2014

Haut de page