Généralités



Un mariage ne peut être célébré dans l’enceinte de l’ambassade de France au Burundi que si les deux futurs époux sont français et ne détiennent pas également la nationalité burundaise. Si ces conditions ne sont pas réunies le mariage sera obligatoirement célébré par l’officier de l’état civil burundais.


L’article 114 du Code burundais des Personnes et de la Famille prévoit que l’officier de l’état civil compétent pour célébrer le mariage est celui de la commune dans laquelle réside l’un des futurs époux. Si aucun des époux ne réside pas au Burundi, le mariage ne pourra y être célébré. La condition de résidence est donc une condition obligatoire.

Dernière modification : 14/11/2014

Haut de page