L’Ambassadeur Stéphane Gruenberg visite l’École Française de Bujumbura

JPEG
Sur la photo, l’Amb. S. Gruenberg, le proviseur de l’EFB G. Kac, la directrice de l’école primaire, le conseiller de coopération et d’action culturelle T. Dieuleveux et V. Niyonkuru, proviseur adjoint

Quinze jours après sa prise de fonctions, l’Ambassadeur de la France au Burundi Stéphane Gruenberg, en compagne de Thierry Dieuleveux, Conseiller de coopération et d’Action Culturelle, a visité l’École Française de Bujumbura (EFB) ce vendredi 13 septembre 2019. Créé en 1962, l’EFB est le seul établissement de sa catégorie au Burundi en lien avec les programmes français.

L’EFB compte 336 élèves inscrits pour la rentrée 2019/2020. Elle accueille des élèves burundais dans la très grande majorité avec plus de 60%, 13.5% sont français et 26.5 % proviennent des pays tiers.

Pour sa première visite, l’ambassadeur Stéphane Gruenberg s’est dit satisfait de la qualité des enseignements et de l’organisation de l’école en général  : « J’ai tenu à ce qu’une de mes premières visites après mon arrivée soit réservée à l’Ecole Française de Bujumbura. Cette visite, quelques jours à peine après la rentrée scolaire, m’a permis d’apprécier la qualité de ce bel outil au service de l’éducation de tous au Burundi. Qualité des lieux, qualité des équipes éducatives, techniques et administratives, qualité de la gouvernance entre les équipes de direction et le comité exécutif. Je me félicite que cette rentrée 2019/2020 consolide la fréquentation de l’école à des niveaux conformes au service qu’elle rend ; et je me réjouis que cette fréquentation, en hausse pour la troisième année consécutive, contribue pour sa part à consolider l’école et son association de gestion. Avec près de 340 élèves de l’école maternelle à la classe de terminale, dont une immense majorité d’élèves burundais, l’Ecole Française jette clairement une passerelle entre le Burundi et la France pour promouvoir et diffuser une éducation scolaire de qualité. »

JPEGDes enfants de l’école maternelle pendant la pause

L’établissement est reconnu par les autorités nationales dans le cadre du statut commun des associations sans but lucratif (ASBL). Du CP à la 3ème, les classes sont homologuées et le processus est en cours pour les classes de la seconde et la terminale. Pour l’année scolaire 2017-2018, les résultats scolaires ont été particulièrement positifs. En effet, sur 15 candidats au DNB, 14 ont été reçus avec 2 mentions TB, 6 B, 5AB. Sur 11 candidats au bac (ES, S), 10 ont été reçus avec 2 mentions B et 1 AB.
Georges Kac, Proviseur depuis trois ans, a tenu à souligner que le bac passé à l’EFB est un bac français donc il est reconnu dans tous les établissements d’enseignement supérieur de France et permet aux lauréats de pouvoir y postuler à l’identique des élèves français. Il permet également de pouvoir escompter une délivrance du visa dans 99,99% des cas. Par ailleurs deux bourses d’études en France (jusqu’au niveau licence) sont attribuées aux deux premiers lauréats de l’école par la coopération française au Burundi.

Dernière modification : 02/10/2019

Haut de page