La coopération militaire française au Burundi

Après une interruption pendant la crise, la coopération militaire française a repris en 2003, notamment par la venue d’un Détachement d’Instruction Opérationnel (DIO) et la mise en place d’un personnel tournant (périodicité de 6 mois) puis permanent à partir de 2006.

Aujourd’hui, la coopération militaire française a pour but de soutenir le Burundi dans le processus de restructuration de la Force de Défense Nationale. 3 axes d’effort :

0 1 - L’instruction ou la formation des cadres, officiers et sous-officiers par l’intermédiaire de stages en France mais plus souvent dans les Ecoles Nationales à Vocation Régionale disséminées dans les pays africains francophones amis de la France (25 à 30 stagiaires par année, dont 1 officier supérieur au CID (collège interarmées de défense) et un officier général au séminaire international de l’IHEDN à Paris (institut des hautes études de la défense nationale).

0 2 - L’instruction opérationnelle. Depuis 2007, un détachement d’instruction opérationnel fourni par les forces françaises au Gabon ou à Djibouti, contribue annuellement à la formation d’un bataillon burundais avant sa projection en Somalie (un bataillon = 850hommes).

0 3- Le soutien en infrastructure : depuis 2005 se succèdent les projets de soutien d’infrastructure visant à favoriser la restructuration de la FDN en mettant l’accent sur les actions de formation et d’instruction.

2005/2006 : Ecole des métiers de Muzinda - Construction de classes et d’ateliers et équipement de matériel pour la réalisation des travaux pratiques (maçonnerie, menuiserie, électricité, mécanique…)

2007 : Ecole des sous-officiers deBururi - réhabilitation des bâtiments d’instruction , équipement intérieurs et mobiliers et mise en place d’une salle informatique équipée.

2009/2010 : Amphithéâtre de l’ISCAM (500 places)

JPEG

Aide exceptionnelle  : une aide exceptionnelle a été allouée par la France (500 000€) afin de contribuer à l’effort suscité par la projection de bataillons burundais en Somalie dans le cadre de l’AMISOM. 

Lire les différents articles sur la coopération militaire :

- Clôture de la formation du 21ème bataillon AMISOM

- La France appuie la formation professionnelle à l’Ecole Militaire des Métiers de Muzinda dans le cadre de sa coopération de Défense

- Clôture de la formation du 19è bataillon AMISOM et inauguration de la salle informatique de l’ISCAM

- Visite du Général Clément Bollée à Bujumbura

Dernière modification : 31/07/2013

Haut de page