10 décembre 2015

Au point de presse de ce jour, le porte-parole a fait les déclarations et répondu aux questions suivantes :

1 - Droits de l’Homme - Journée internationale des droits de l’Homme (10 décembre 2015)

A l’occasion de la journée internationale des droits de l’Homme, la France rappelle son engagement en faveur du respect et de la promotion des droits de l’Homme.

Nous rendons hommage à l’engagement de ceux qui luttent partout dans le monde pour défendre les libertés fondamentales, au péril de leur liberté et parfois de leur vie. Décerné par la commission nationale consultative des droits de l’Homme, le prix des droits de l’Homme de la République française sera remis demain à des ONG dont l’engagement est particulièrement exemplaire. L’ensemble de notre réseau diplomatique est également mobilisé pour célébrer cette journée anniversaire.

Cette année, la mobilisation exceptionnelle des États dans le cadre de la COP21 est l’occasion de sensibiliser la communauté internationale aux liens étroits entre les droits de l’Homme et l’environnement et de promouvoir une réponse solidaire au défi climatique. Mme Annick Girardin, secrétaire d’État au développement et à la francophonie, a présidé aujourd’hui avec Mme Mary Robinson et des représentants de la société civile une rencontre sur ce thème.

2 - Mongolie - Abolition de la peine de mort (3 décembre 2015)

La France salue l’abolition de la peine de mort par la Mongolie, dont le parlement a approuvé le 3 décembre un nouveau code pénal ne prévoyant plus cette peine.

Après la ratification en 2012 du deuxième protocole facultatif se rapportant au pacte international relatif aux droits civils et politiques visant à abolir la peine de mort, cette décision est un signe concret et encourageant des progrès vers l’abolition universelle de la peine de mort.

La France rappelle son opposition constante à l’application de la peine de mort, en tous lieux et en toutes circonstances.

3 - Afghanistan

La France salue la tenue hier à Islamabad de la 5ème conférence ministérielle du processus d’Istanbul, qui vise à impliquer les voisins de l’Afghanistan dans la stabilisation et le développement du pays. La France prend également note avec satisfaction de la volonté des autorités afghanes de reprendre le dialogue inter-afghan.

Nous condamnons l’attaque menée mardi soir par les talibans contre l’aéroport de Kandahar, qui a fait plusieurs dizaines de morts. Nous présentons nos condoléances aux familles des victimes et assurons l’Afghanistan de notre solidarité.

Ces actes criminels ne doivent pas faire échouer la reprise du dialogue, indispensable pour permettre à l’Afghanistan de renouer avec la stabilité et le développement.

4 – Syrie

Q - Pourquoi la France ne participe-t-elle pas aux discussions sur la Syrie demain à Genève ?

R - Cette réunion, de niveau technique, fait partie des contacts préparatoires à l’échéance importante de la fin de la semaine prochaine à New York.

Nous aurons dans les prochains jours de nombreux contacts avec les participants à la réunion de New York.

5 – Irak

Q - Quelle est la position de la France concernant les volontaires français qui rejoignent les rangs des peshmergas en Irak ? Avez-vous une estimation du nombre de personnes concernées ?

R - Nous n’avons pas d’éléments précis sur le nombre de Français qui pourraient se trouver dans les rangs des combattants kurdes.

Je vous rappelle que les déplacements dans les provinces du Kurdistan d’Irak sont déconseillés (pour plus d’informations :
http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/conseils-par-pays/irak/).

Dernière modification : 10/12/2015

Haut de page