Soutien à la Grèce face à la crise humanitaire (15 mars 2016)

Communiqué de M. Harlem Désir, Secrétaire d’Etat chargé des Affaires européennes, à la suite de l’adoption d’un instrument d’aide d’urgence au bénéfice des Etats membres de l’Union européenne

Je salue l’adoption par le Conseil Affaires générales, aujourd’hui à Bruxelles, d’un instrument d’aide d’urgence au bénéfice des pays de l’Union confrontés à une crise humanitaire exceptionnelle. Cette décision était indispensable pour renforcer l’aide à la Grèce face la situation d’urgence humanitaire à laquelle elle fait face.

Je me réjouis que cet instrument financier que la Commission européenne avait proposé le 2 mars dans le prolongement du Conseil européen des 18 et 19 février ait pu être adopté avec une rapidité exceptionnelle par le Conseil.

Doté de 700 millions d’euros sur trois ans, il permettra de soutenir la Grèce pour répondre à l’urgence humanitaire liée à l’afflux massif de réfugiés et à la fermeture de la frontière avec l’Ancienne République Yougoslave de Macédoine.

Il n’y a pas un instant à perdre pour que tous les moyens soient mis en œuvre par l’Europe afin de soutenir les Etats membres en première ligne et d’éviter une catastrophe humanitaire en Grèce.

Dernière modification : 15/03/2016

Haut de page